00000000

En avril 2021, le gel a détruit jusqu’à 90% des productions viticoles et arboricoles de certaines exploitations[1].

Imaginez un instant recevoir des alertes de risques de gel sur chacune de vos parcelles et ce jusqu’à 4 jours avant les gelées.

Aujourd’hui, c’est une réalité. 

Alors que les filières viticoles et arboricoles se heurtent à des épisodes de gel printanier de plus en plus fréquents et extrêmes, Weenat et son équipe de recherche Weather Measures lancent un nouvel outil, basé sur l’intelligence artificielle, capable de fournir une prévision de gel à la parcelle sur 4 jours. Son nom : WeeFrost.

Weefrost-prevision-gel

Comment ça marche ?

 

WeeFrost, c’est un modèle d’apprentissage évolutif, qui s’appuie au minimum sur 2 ans d’historique d’observations terrain et des prévisions météo pour améliorer la prévision de températures extrêmes. 

WeeFrost permet d’ajuster les prévisions des températures minimales issues des modèles AROME et ARPEGE de Météo France grâce aux données historiques des stations météo disposées dans les parcelles. Plus le modèle collecte de données, plus il devient précis.

Les agriculteurs accèdent alors à une prévision de la température minimale mieux adaptée à la réalité du terrain, ainsi qu’à une probabilité de risque de gel sous trois seuils de température : 0°C, -1°C, -3°C.

 

Qu’est-ce que ça change pour les agriculteurs ?

Grâce à ces informations, les viticulteurs et arboriculteurs sont alertés et peuvent optimiser leur stratégie de déploiement des moyens de lutte contre le gel. Ils savent jusqu’à 4 jours à l’avance, quelles sont les zones les plus à risque, et peuvent ainsi décider où et quand déployer leurs moyens de lutte.

 

Les températures extrêmes un défi pour les météorologues

« Jusqu’à ce jour, il n’existait aucun outil spécifiquement conçu pour prédire le risque de gel. Les viticulteurs et les arboriculteurs n’avaient qu’une seule option : consulter les prévisions météo classiques. Or, malgré la qualité des modèles Météo France, la prévision des valeurs extrêmes est un défi complexe. » Souligne Emmanuel Buisson, Directeur Recherche et Innovation du nouvel ensemble Weenat – Weather Measures.

Selon une étude statistique[2], les prévisions classiques à J+2 se trompent en effet de 2°C en moyenne, avec des erreurs supérieures à 3°C dans 25% des cas ; un phénomène qui s’aggrave quand on s’intéresse aux situations de gel printanier. « Pour une zone donnée, on constate en moyenne que près de 50% des situations de gel ne sont pas prévues par les modèles météo classiques, et que 22% des alertes de gel sont de fausses alertes », poursuit Emmanuel Buisson.

 

Des premiers essais prometteurs

Utilisé sur le terrain par le Groupe Grands Chais de France et la Maison Hennessy pour la saison 2021, WeeFrost a déjà permis des gains significatifs, avec :

  • Moins d’erreurs graves : deux fois moins d’erreurs de prévision de plus de 3°C.
  • Des prévisions plus précises : jusqu’à 30% de précision en plus sur les prévisions de la température minimale.
  • Une meilleure détection du gel : plus de 70% des situations de gel prédites 48h à l’avance (contre seulement 50% avec les prévisions météo classiques).

 

Une complémentarité avec les capteurs gel

Grâce à ce nouvel outil, complémentaire avec le capteur gel qui permet d’alerter en temps réel sur les conditions des parcelles, Weenat et Weather Measures proposent désormais une solution complète pour accompagner les viticulteurs et les arboriculteurs face au risque de gel.

« Cette année, nous avons connu des épisodes de gel intenses qui ont été mesurés en temps réel par les capteurs gel Weenat disposés dans nos parcelles, mais surtout modélisés et prévus en amont par WeeFrost. Les alertes de seuil de probabilité du niveau de gel, nous ont permis une réponse adaptée comme, par exemple, au Château du Cleray dans le Muscadet, où nous avons pu optimiser la mise en place des moyens de lutte. » explique Matthieu Grassin, Responsable Propriétés et Vignobles du Groupe Grands Chais de France.

 

Gardez une longueur d’avance sur la météo

Depuis 2014, Weenat et les entreprises de l’Agtech ont amené la data dans les champs grâce à des capteurs connectés, qui permettent à l’agriculteur de savoir à un instant t ce qu’il se passe sur son exploitation.

Le rapprochement avec Weather Measures, acteur majeur de la météorologie spatialisée pour le secteur agricole, permet désormais d’aller un cran plus loin.

« Tout l’enjeu, c’est de rendre nos capteurs intelligents, notamment en les connectant à des modèles prédictifs qui permettent aux agriculteurs de garder une longueur d’avance sur la météo. Il s’agit d’un levier inédit pour améliorer la résilience des exploitations face aux aléas climatiques », estime Jérôme Le Roy, Fondateur de Weenat.

 

[1] Source France Bleu 

[2] Étude statistique interne réalisée en comparant les prévisions Météo France et les observations terrain de 800 stations météo en France depuis octobre 2018.