00000000

Si on vous dit météo spatialisée, vous pensez à quoi ?

➡️ La météo par satellite ?

Hmm, désolé mais non.

➡️ Une station météo sur Mars ?

Toujours pas.

➡️ Evelyne Dhéliat en tenue de cosmonaute ?

Alors là, pas du tout.

En fait, la météo spatialisée c’est mieux que ça.

À quoi sert la météo spatialisée ?

Il s’agit d’une technologie qui vous permet de suivre la météo de vos parcelles avec une précision au kilomètre carré.

Autrement dit, grâce à la météo spatialisée vous pouvez savoir…

✔️ Combien il a plu dans vos champs…
✔️ Quelle température il fait…
✔️ S’il y a du vent…

Et bien plus encore.

Mais le mieux dans tout ça ?

C’est que ça fonctionne SANS CAPTEUR.

Prenez quelques secondes pour imaginer le potentiel d’un tel outil :

Une météo précise. Sur toutes vos parcelles. Sans investissement matériel.

La météo spatialisée, comment ça marche ?

Pour comprendre, il faut d’abord s’intéresser au fonctionnement d’une prévision météo classique. Ces prévisions sont produites par un (ou plusieurs) modèle météo.

Les modèles météo, kézako ?

Un modèle météo, c’est un système de prévision météorologique qui s’appuie sur des formules mathématiques. Ces modèles sont très compliqués à développer. Et il n’en existe qu’une poignée dans le monde.

Plusieurs pays ont créé leur propre modèle météo, afin de mieux prendre en compte les spécificités du climat sur leur territoire. C’est notamment le cas de la France, qui possède deux modèles nationaux : AROME et ARPEGE, tous deux opérés par Météo France.

Lorsque vous regardez la météo au JT de 20H ou sur des sites comme Météo ciel, Météo 60 et Pleinchamp, les prévisions affichées proviennent en général de ces modèles (ou d’autres modèles internationaux).

Le problème ?

C’est que malgré la qualité des modèles, les prévisions météo sont loin d’être infaillibles.

Comme la fois où vous avez sauté sur votre tracteur parce que les prévisions annonçaient un grand soleil…

Et qu’une fois sur place vous avez pris l’eau.

Alors oui, c’est embêtant pour organiser vos chantiers au quotidien. Vous perdez du temps et de l’énergie parce que vous n’avez pas la bonne information.

Mais le plus grave…

C’est que du coup VOUS NE SAVEZ PAS ce qu’il s’est passé dans vos parcelles.

➡️ Est-que la pluie a lessivé votre traitement ?
➡️ A-t-il assez plu pour attendre avant de déclencher votre irrigation ?
➡️ Votre culture a-t-elle atteint la somme de degrés-jour souhaitée ?

Impossible de le savoir avec certitude.

A moins d’avoir une station météo à proximité, bien sûr. Mais tout le monde n’a pas les moyens d’installer un capteur sur chacune de ses parcelles.

Vers l’intelligence météorologique

Face à ce constat, la météo spatialisée va plus loin.

Concrètement, cette technologie se base sur un algorithme qui permet de CROISER les prévisions des modèles météo avec des données d’observations terrain telles que…

➡️ Les radars de pluie…
➡️ Les observations par satellite…
➡️ Et les stations météo.

Prises individuellement, AUCUNE de ces sources de données n’est infaillible :

❌ Les prévisions des modèles météo ne sont pas parfaites…
❌ Les satellites et les radars de pluie ont une marge d’erreur…
❌ Et les stations météo peuvent dériver si elles ne sont pas entretenues assez souvent.

C’est justement tout l’intérêt de la météo spatialisée.

Chez Weenat, nous utilisons cette technologie pour alimenter Météo Vision : un outil capable de recouper plusieurs sources de données météo entre elles pour reconstruire un historique météo fiable, avec une précision au kilomètre carré, n’importe où en France.

On parle alors d’intelligence météorologique, parce que les données météo dialoguent entre elles pour s’enrichir et se compléter mutuellement.

La météo au carré

Bon. Tout ça c’est bien beau.

Mais à quoi ça ressemble concrètement ?

Imaginez que toute la France soit découpée en carrés.

En météo, ces carrés sont appelés des mailles.

Chaque maille mesure 1 kilomètre de côté.

Et l’ensemble de ces mailles forment ce qu’on appelle une grille météo.

Sur chaque maille de la grille météo, vous pouvez activer un point Météo Vision.

 

Météo Vision va indiquer à notre algorithme un point GPS. L’algorithme va alors croiser les prévisions des modèles météo avec les données d’observation terrain pour calculer un historique heure par heure des conditions météo sur ce point GPS.

Ainsi, vous pouvez suivre avec précision le temps qu’il fait sur vos parcelles… Sans forcément investir dans vos propres stations météo.

La météo spatialisée est-elle (vraiment) fiable ?

Grâce à Météo Vision, vous surveillez jusqu’à 8 paramètres agro-météo sur vos parcelles :

✔️ La pluie…
✔️ La température…
✔️ L’hygrométrie…
✔️ La vitesse du vent…
✔️ La direction du vent…
✔️ L’ETP…
✔️ Le rayonnement global de surface…
✔️ Et le point de rosée.

Mais attention, car aucune technologie n’est parfaite.

Météo Vision est l’outil idéal pour avoir une vision GLOBALE de la météo à l’échelle d’un territoire et organiser vos chantiers au quotidien. Le tout, à un coût maîtrisé.

Mais elle n’est pas aussi précise qu’un capteur.

En fait, son niveau de fiabilité varie entre 85 et 95% selon les paramètres et la topographie.

Malgré ses nombreux atouts, Météo Vision ne s’adapte donc pas à tous les usages.

Elle est très précise sur certains paramètres, comme la température, le vent, ou encore l’ETP.

Mais si vous souhaitez…

➡️ Piloter une irrigation…
➡️ Optimiser votre stratégie de protection des cultures…
➡️ Ou suivre le risque de gel…

Alors mieux vaut installer un capteur.

Ou MIEUX : vous pouvez COMBINER ces deux technologies pour optimiser le suivi de la météo sur votre exploitation, et prendre les meilleures décisions pour vos cultures. 

Et si vous ne parvenez pas à faire votre choix, contactez notre équipe commerciale.

Obtenez un conseil personnalisé dans les 48h.