00000000

Pourquoi choisir Weenat ?

Lorsque vous achetez un Weenat, vous obtenez plus qu’un simple capteur.
Depuis 2014, nos équipes soudent, découpent, assemblent, codent et innovent pour créer LE capteur qui va vous accompagner au quotidien sur le terrain.

Accueil > Nos valeurs

Harder, Better, Faster, Stronger

Des capteurs, on en a développé 8 au total. Tous partagent 3 qualités.
Ces qualités, c’est l’ADN même de Weenat. Et c’est aussi la raison pour laquelle vous êtes plus de 15 000 agriculteurs à nous faire confiance.

Un radar pour suivre la pluie en temps réel

1. Solidité

Un radar pour suivre la pluie en temps réel

2. Maintenabilité

Un radar pour suivre la pluie en temps réel

3. Précision

1. Un capteur costaud

Qu’il pleuve, qu’il neige ou qu’il vente, votre Weenat est là, dehors. Occupé à mesurer ce qu’il se passe sur vos parcelles.

Alors on voulait un capteur adapté à la vie au grand air. Et capable de résister aux pires intempéries.

Pour ça, on a choisi des matériaux ultra-costauds.

L'anémomètre et le pluviomètre connecté Weenat dans un vignoble.
Le pluviomètre connecté Weenat est spécialement conçu pour les agriculteurs

50 NUANCES D’INOX
Le mât de la Station météo Weenat est en inox 316 L. C’est un acier à faible teneur en carbone, pour éviter la corrosion. Il est très solide. Et complètement inoxydable. Alors autant vous dire que même dans 50 ans, votre capteur sera toujours debout.

PIED AU PLANCHER
Pour l’entonnoir, on est parti sur de l’Acrylonitrile Styrène Acrylate (ASA pour les intimes). Derrière ce nom barbare, se cache un matériau qui en a sous le capot. Et c’est le cas de le dire, puisque l’ASA est très utilisé dans l’industrie automobile. Il est résistant aux chocs, au froid, au chaud, aux rayons UV, et aux produits phytosanitaires. 

PLUTÔT COCO, OU RICO ?
Surtout, on voulait de belles finitions. Et des pièces de haute qualité. Pour que chacun de nos capteurs soit un petit bijou de précision. C’est pour ça qu’on a décidé de fabriquer tous nos produits en France. Dans nos ateliers. En Loire-Atlantique.

2. Réparer plutôt que jeter

Vous l’avez compris, on fait tout pour créer des capteurs costauds. Et ils ne sont pas près de vous lâcher. Mais mêmes les meilleures choses ont une finEt après quelques années, il arrive que votre capteur finisse par avoir besoin de maintenance. 

Pour certains, l’histoire s’arrête là. Et vous êtes bon pour racheter un capteur neuf. Pas chez Weenat. Parce que tous nos capteurs sont conçus pour être facilement maintenables.

Concrètement ?

Ça veut dire qu’en cas de panne, vous pouvez commander des pièces de rechange, puis faire la réparation en quelques minutes. Sans l’aide d’un technicienEt ça, ça change tout. Parce qu’au lieu d’acheter un capteur jetable, qui va durer quelques années au mieux, vous investissez dans un matériel robuste. Qui va vous durer à vie.

Quelques exemples…

Suivre l’humidité, avec humilité

Le gros problème avec la plupart des stations météo, c’est l’humidité. Parce qu’il s’agit d’un paramètre compliqué à mesurer. Et qu’avec le temps, les sondes d’humidité ont tendance à dériver.

Résultat, votre capteur est super précis au début. Mais plus le temps passe, et plus il perd en précision. Pour y remédier, les capteurs Weenat sont équipés d’une sonde d’humidité réétalonnable.

Concrètement, ça veut dire que lorsque votre sonde d’humidité commence à montrer des signes de faiblesse, on vous l’échange contre une sonde réétalonnée en usine.

Comme ça, vous avez un capteur comme neuf. Pour une précision qui dure, même après des années. Et ce, sans faire chauffer votre chéquier.

Sonde d'humidité réétalonnable
Le pluviomètre agricole Weenat dans un champ de soja

Une pile au poil

L’idée de nos capteurs, c’est que vous puissiez les placer où vous voulez. Pour être au plus près de vos champs, et gagner en précision. Alors exit le fil, on a mis des piles.

Mais qui dit capteur connecté, dit batterie limitée. On a tout fait pour que les nôtres durent aussi longtemps que possible. Et on est plutôt contents du résultat, parce qu’avec 3 à 5 ans d’autonomie en moyenne, nos capteurs sont clairement dans le haut du panier.

Cela dit, il était hors de question de créer un capteur qui tire sa révérence après 5 ans de bons et loyaux services. Toutes les batteries de nos capteurs peuvent donc être changées. Facilement, et (presque) sans outils.

Pour ça, prévenez-nous – par mail ou téléphone. On vous renvoie une batterie neuve, et vous voilà reparti pour 5 ans !

3. La précision, notre obsession

Quitte à mesurer le temps qu’il fait sur vos parcelles, autant le faire bien. Sinon il vous suffirait d’aller sur n’importe quel site de météo pour savoir à peu près combien il a plu. 

Le problème, c’est qu’en agriculture, « à peu près » ce n’est pas assez. Parce que des décisions « à peu près », ça veut dire moins de rendements à la fin de la saison. Alors on a fait tout notre possible pour créer des capteurs PRÉCIS. Capables de vous dire EXACTEMENT ce qu’il se passe dans vos champs.

Comme ça au moins vous avez les bonnes informations. Ensuite, c’est à vous de voir comment vous les utilisez. Après tout, chacun son métier. On mesure, vous décidez.

Une cuillère avertie en vaut deux

Pour mesurer la pluie, on a choisi une cuillère simple. Concrètement, l’eau de pluie coule dans l’entonnoir de votre capteur. Puis elle arrive dans la cuillère. Cette cuillère, elle est tarée en usine. Pour une précision maximale. Et elle peut contenir très exactement 4 ml. Soit l’équivalent de 0,2 mm/m².

Lorsqu’elle est pleine, la cuillère bascule, se vide et revient à sa position initiale. Le basculement de la cuillère est enregistré par le pluviomètre. Et l’application Weenat affiche alors qu’il a plu 0,2 mm sur votre parcelle.

D’autres fournisseurs proposent des cuillères doubles. Mais à vrai dire, ça n’a pas de réel intérêt. En fait, un double auget nécessite 2 calibrations (une de chaque côté). Soit potentiellement 2 fois plus de sources d’imprécision. 

Pour être précis, une double cuillère nécessiterait de gros moyens d’installation : capteur de niveau, stabilité, etc. Chez Weenat, on a donc fait le choix de la simplicité. Avec une cuillère simple. Tout simplement. 

Et ça fonctionne.

Pour faire le test, Arvalis – Institut du végétal a comparé les résultats de notre pluviomètre à ceux d’une station météo de référence. Voici les résultats pour la saison 2017 :

➡️ Station météo Weenat : 414 mm
➡️ 
Station de référence ARVALIS : 416 mm

Des tests, on en a fait un paquet depuis. Après tout, ça fait partie de notre métier.

Tous ont montré les mêmes résultats.

Des performances au sommet

On vous a déjà dit quelques mots sur la sonde d’humidité de nos stations météo. On a choisi le modèle Rotronic parce qu’il est réétalonnable et facile à changer.

Mais surtout parce que c’est l’un des plus performants, avec une précision de ± 0,8 % sur l’hygrométrie et ± 0,1 °C sur la température.

D’ailleurs, la plus haute station météo du monde, sur le versant sud de l’Everest, à 8 000 mètres d’altitude, est équipée d’une sonde Rotronic. A priori si ça fonctionne sur l’Everest, ça devrait fonctionner sur vos parcelles.

Le pluviomètre agricole Weenat dans un champ de soja
Le pluviomètre agricole Weenat dans un champ de soja

Allez, on rend l’antenne

Mais puisqu’on parle d’antenne, une dernière chose avant de se quitter.

Tous nos capteurs fonctionnent sans carte SIM, ni Wifi. Ce serait trop gourmand en énergie. Et le signal ne passerait pas partout.

Alors on a trouvé une meilleure solution. 

Pour faire passer les données du capteur à l’application, on utilise des réseaux d’ondes radio à basse fréquence.

Comme ça, on couvre plus de 95 % du territoire national. Et la batterie de vos capteurs dure (beaucoup) plus longtemps.

Elle est pas belle la vie ?

Toute la gamme Weenat, à portée de clic

Weenat, c’est 8 capteurs connectés. Et 12 paramètres mesurés, toujours avec précision. Alors n’attendez plus. Vous n’êtes qu’à quelques clics d’une meilleure météo.