Quel est le modèle météo le plus fiable ?

Août 23, 2022 | Météo Connectée

Voir tous les articles du blog

Petite question…

Qu’est-ce que les prévisions météo du 20H de TF1, du site Météociel, et de l’application Weenat ont en commun ?

Réponse : elles sont toutes produites à l’aide de modèles météo.

Ces modèles, il en existe des dizaines dans le monde.

Mais tous ne se valent pas.

Dans cet article, on vous présente les principaux modèles météo existants, et on vous explique comment choisir un modèle météo adapté à votre activité d’agriculteur.

(Spoiler : le mieux, c’est d’en utiliser plusieurs.)

Qu’est-ce qu’un modèle météo ?

 Un modèle météo, c’est un programme informatique dont le rôle consiste à résoudre des équations mathématiques pour prévoir les mouvements de l’atmosphère.

Ces équations ont été découvertes il y a plus de 200 ans, pour certaines d’entre elles. Et elles servent à exprimer l’ensemble des lois physiques qui régissent le comportement de l’atmosphère.

Concrètement, les modèles météo se basent sur les paramètres mesurés à un instant T par plusieurs sources de données météo, telles que :

Les satellites météorologiques

Les radars

Une station de relevés Météo France en Lorraine

Et les stations météo

A partir de ces informations, ils résolvent les équations pour prédire l’évolution de l’atmosphère au cours des prochains jours.

 

Quel est le niveau de précision des modèles météo ?

Pour que les calculs des modèles météo soient parfaitement exacts, il faudrait leur fournir la température, la pression, l’humidité de l’air et plusieurs autres paramètres atmosphériques à tous les points du globe, et avec une précision absolue.

Or c’est impossible. D’une part parce que les météorologues n’ont pas toutes ces données. La résolution d’un radar ou un satellite, par exemple, n’est que de quelques km². Et d’autre part parce que calculer l’état de l’atmosphère pour chacun de ces points demanderait une puissance de calcul bien trop importante.

Alors pour simplifier le calcul, les modèles créent une grille météo. Autrement dit, ils découpent le territoire qu’ils couvrent en cubes. En météo, ces cubes sont appelés des mailles. Et la taille de ces mailles varie selon le modèle météorologique choisi.

Pour chacune de ces mailles, l’ordinateur calcule ensuite l’évolution des paramètres atmosphériques (température, pluie, humidité, vent…). De manière générale, plus les mailles du modèle sont larges, plus les calculs seront rapides, et moins les résultats seront précis.

Quels sont les principaux modèles météo ?

Les modèles météo sont complexes et coûteux à développer. Sans compter que pour les faire tourner, il faut alimenter en permanence des ordinateurs très puissants, qui réalisent des milliards de calculs par seconde.

C’est pour ces raisons qu’on ne compte que quelques dizaines de modèles météo dans le monde. Voici quelques-uns des plus connus, mais il en existe bien d’autres, tels que WRF, ou encore NEMS. Chacun de ces modèles à ses avantages… Et ses limites.

 

AROME

Présentation

Le modèle AROME (Application of Research to Operations at Mesoscale) est opéré par Météo France. Il se distingue par la haute résolution de ses mailles (1,3 km), qui lui permet de mieux appréhender les phénomènes ultra-localisés, tels que les orages.  Le modèle est initialisé toutes les 3 heures.

✔️ Avantages :

La finesse des mailles d’AROME en font l’un des modèles météo les plus fiables pour suivre la météo sur le territoire français.

❌ Limites :

La grille d’AROME ne couvre que la France, et les prévisions ne vont pas au-delà des 36 à 48 prochaines heures.

Source : Windy

ARPEGE

Présentation :

ARPEGE (Action de Recherche Petite Echelle Grande Echelle) est le principal modèle numérique de Météo France. Particularité intéressante : sa résolution horizontale varie dans l’espace, et passe de 7,5 km en France à 37 km aux antipodes. Il est initialisé 4 fois par jour : à minuit, à 6h, à midi, et à 18h.

✔️ Avantages :

Le modèle météo ARPEGE est polyvalent, ce qui permet d’obtenir une bonne vision de la météo sur l’ensemble du territoire français pour des échéances au-delà de 36 à 48 heures.

❌ Limites :

La taille des mailles empêche parfois ARPEGE de prévoir les phénomènes ultra-localisés, comme la grêle. Et les prévisions sont limitées aux 4 prochains jours.

Source : MeteoCiel

ECMWF

Présentation :

ECMWF (European Centre for Medium-Range Weather Forecasts) est un modèle européen. Ses mailles mesurent 9 km, et ses prévisions couvrent les 10 prochains jours.

✔️ Avantages :

Le modèle ECMWF propose des prévisions météo de bonne qualité, et à grande échelle. Il est aujourd’hui reconnu comme l’un des meilleurs modèles météo pour les prévisions à 10-15 jours.

❌ Limites :

La plupart des paramètres de ce modèle ne sont pas disponibles gratuitement, hormis sous formes de cartes et pour des résolutions de 15 à 40 km.

 

Source : Windy

ICON

Présentation :

ICON (Icosahedral Nonhydrostatic) est un modèle allemand de référence. Anciennement appelé GME, il est opéré par Deutscher Wetterdienst, l’institut national de météorologie allemand, et le centre de recherche Max-Planck Institute for Meteorology d’Hambourg. ICON couvre l’ensemble du globe. Ses mailles mesurent 13 km de côté, bien qu’il existe également une version européenne avec une résolution de 7 km, et une version centrée sur l’Allemagne avec des mailles de 2 km.

✔️ Avantages :

ICON offre des prévisions de qualité à l’échelle du territoire européen, avec des prévisions heure par heure pendant les 78 prochaines heures, puis trois fois par heure au-delà.

❌ Limites :

Comme pour ARPEGE, la taille des mailles d’ICON empêche parfois ce modèle météo de prévoir certains phénomènes ultra-localisés.

Source : MeteoCiel

GFS

Présentation :

Le modèle GFS (Global Forecast System) est l’un des plus utilisés dans le monde. Si vous consultez des sites gratuits de météo agricole, il y a de fortes chances que les prévisions proviennent de ce modèle. La grille de GFS couvre la Terre entière, et divise cette surface en carrés d’environ 20 km de côté. Ce modèle est initialisé 4 fois par jour : à minuit, 6h, midi, et 18h.

✔️ Avantages :

GFS vous permet d’accéder à des prévisions à J+15, partout dans le monde. Et vous pouvez accéder à ses résultats gratuitement et en temps réel.

❌ Limites :

Il s’agit d’un modèle météo généraliste, utile pour suivre les grandes tendances météorologiques, mais dont les prévisions manquent souvent de précision au niveau local. Sans compter que la fiabilité des prévisions de GFS s’est dégradée depuis la Covid-19.

 

Source : Windy

Pour résumer :

Vous l’aurez compris : aucun modèle météo n’est parfait. Il y a toujours une part de chaos dans les prévisions. A partir d’une situation initiale donnée, il suffit parfois de pas grand-chose pour qu’on arrive à une situation finale radicalement différente.

C’est d’ailleurs la raison pour laquelle, plutôt que de se contenter d’un seul scénario météo, les météorologistes demandent désormais au modèle de produire plusieurs scénarios, pour voir comment une même situation pourrait évoluer au cours des prochains jours. 

On parle alors de prévisions d’ensemble, une méthode qui permet d’établir, pour chaque prévision, un indice de confiance.

Ce qu’il faut retenir…

C’est que la fiabilité d’un modèle dépend en grande partie de la finesse des mailles.

Et des mailles plus fines demandent davantage de puissance de calcul.

Résultat : les modèles haute résolution – comme AROME, par exemple – se concentrent souvent sur une zone précise du globe, et sur des échéances courtes.

Les modèles globaux , quant à eux, couvrent tout le globe et peuvent calculer des prévisions à 10 jours, voire à 15 jours d’échéance. En revanche, leurs mailles sont moins fines, et la fiabilité des prévisions s’en ressent.

ModèleEchéanceMaillageZone
AROME36 heures1,3 kmFrance
ARPEGE4 jours7,5 kmMonde
ECMWF10 jours9 kmMonde
ICON7 jours13 kmMonde
GFS15 jours27 kmMonde

Sur quels modèles météo se basent les prévisions de l’application Weenat ?

Pour prendre le meilleur de chaque modèle, les prévisions de l’application Weenat combinent les données de trois modèles météo de référence :

🟢 AROME (Météo France) de J0 à J+1​

🟡 ARPEGE (Météo France) de J+2 à J+4​

🟠 GFS de J+5 à J+15​

Pourquoi ? Parce que comme on l’a vu, AROME a les mailles les plus fines. C’est donc ce modèle qu’on privilégie. Sauf que ses prévisions ne vont pas au-delà de 36 heures.

A partir de J+2, on bascule par conséquent sur ARPEGE, l’autre modèle de Météo France, avec une résolution moins fine (7,5 km), mais qui tourne sur les prochaines 96 heures.

Enfin, pour vous donner les tendances météo à plus long terme, on complète les 11 jours restants avec le modèle américain GFS. Il est moins précis que les modèles Météo France, mais c’est l’un des rares modèles capables de fournir des prévisions pour les prochaines 384 heures.

Découvrez gratuitement  les prévisions météo des 4 prochains jours sur de l’application Weenat.

Les derniers articles