00000000

L’installation de votre sonde capacitive, c’est l’étape LA PLUS IMPORTANTE pour améliorer les performances de votre irrigation.

Parce qu’une sonde capacitive mal installée remontera une donnée de mauvaise qualité. Et qu’en vous appuyant sur une mauvaise donnée, vous courrez le risque de prendre une mauvaise décision.

La fiabilité des mesures de votre sonde capacitive est en effet plus dépendante de la qualité de l’installation que du capteur lui-même. Et il est d’ailleurs rare que deux sondes placées côte à côte mesurent exactement la même chose, d’autant plus lorsque les conditions d’installations sont différentes.

Pour une installation réussie, laissez-vous guider et suivez notre checklist étape par étape.

On y va ?

La sonde capacitive connectée Weenat facilite le pilotage de l'irrigation

Où installer votre sonde capacitive ?

 Choisissez un sol représentatif

La sonde capacitive doit être installée dans une zone où le type de sol et le travail du sol sont représentatifs de vos parcelles. Si vous labourez sur la plupart de vos parcelles, installez votre sonde sur une parcelle où le sol a été labouré.

 Assurez-vous que la végétation soit représentative

Choisissez de préférence une zone où la culture est homogène et représentative de la parcelle (variété, état de la végétation, stade de culture, densité, état sanitaire…). Évitez, par exemple, les bordures de champ. Attention au moment de l’installation de votre sonde capacitive à ne pas trop perturber la culture en place, ce qui risquerait d’altérer la représentativité de la zone mesurée.

 Identifiez une zone d’irrigation moyenne

La zone suivie doit être représentative du reste des parcelles irriguées. Choisissez une zone qui se situe dans la moyenne des doses délivrées par votre système d’irrigation. Placez de préférence votre sonde capacitive sur la première parcelle irriguée du tour d’eau, cela facilite le pilotage.

Bon à savoir : Pour faciliter le pilotage de votre parcellaire, installez votre sonde capacitive sur la première parcelle de vos tours d’eau.

 Adaptez l’installation selon votre système d’irrigation

➡️ Irrigation par aspersion

Dans le cas d’une irrigation par aspersion, l’objectif est de s’assurer que la dose apportée recharge le sol en eau pour la durée du tour d’eau. Il est donc nécessaire de mesurer différentes profondeurs pour avoir une vue sur l’ensemble du profil.

➡️ Irrigation localisée

Dans le cas d’une irrigation au goutte-à-goutte, veillez à bien installer la sonde capacitive en périphérie de la zone d’influence du goutteur, à mi-chemin entre ce dernier et le rang. Il s’agit du lieu d’approvisionnement de la plante. C’est donc le lieu idéal pour contrôler l’eau apportée et les consommations de la plante. L’intérêt de se placer en périphérie de la zone d’influence du goutteur est de suivre les variations de dimension du bulbe humide.

Schéma d'installation d'une sonde pour piloter l'irrigation

 Optimisez le positionnement en fonction de vos cultures

La sonde doit être proche du chevelu racinaire pour estimer au plus juste les consommations d’eau. Mais elle doit aussi être dans une zone de végétation représentative afin de bien prendre en compte la quantité d’eau infiltrée dans le sol.

Voici quelques exemples de positionnements conseillés :

➡️ Céréales : sur le rang
➡️ Maïs/sorgho : 8-10cm du rang
➡️ Pomme de terre : 8-10cm du tubercule

Comment installer votre sonde capacitive ?

 Préparez votre matériel

Pour installer votre sonde capacitive, équipez-vous…

➡️ D’une tarière
➡️ D’un seau
➡️ D’eau

 Creusez un trou

A l’aide de votre tarière, faites un trou de 38 à 40 mm de diamètre jusqu’à atteindre la profondeur souhaitée. Il est très important de ne pas laisser d’espace entre le sol et la sonde. Avoir une tarière de bonne dimension est donc indispensable à la bonne réussite de l’installation.

Retirez la terre au fur et à mesure et placez-là dans votre seau. Répétez l’action jusqu’à atteindre une profondeur correspondant à la longueur de la sonde.

Attention à ne pas creuser trop profond. Vous risquez de former une poche d’air, ce qui nuirait à la qualité de la mesure.

Bon à savoir : L’installation de votre sonde capacitive sera plus facile si le sol est déjà humide.

 Préparez votre pralinage

Mélangez dans votre seau l’eau et la terre pour obtenir une « boue de liaison ». Ce mélange permettra de garantir un bon contact entre le sol et votre capteur.

 Installez votre capteur

Versez délicatement une partie de la boue de liaison dans le trou pour éviter les poches d’air, puis enfoncez votre sonde capacitive sans forcer. Enfin, colmatez en remplissant le trou avec le reste de la boue.

Vous pouvez également arroser le trou afin d’y entraîner de la terre. L’essentiel, c’est qu’il soit bien comblé, afin que la sonde reste bien en contact avec le sol. Et ce, pendant toute la saison.

POUR ALLER PLUS LOIN

Recevez votre Guide pour Piloter votre Irrigation avec Précision

Vous en avez marre des irrigations “au doigt mouillé” ? Découvrez étape par étape comment améliorer les performances de votre irrigation grâce aux sondes de pilotage.

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.