00000000

Au cœur de la Drome des Collines, Nicolas Godard est l’un des responsables d’exploitation de la SCEA Soleil des Collines (filiale d’HDC Lamotte). Découvrez comment il sécurise ses 30 hectares de vergers d’abricotiers face au gel de printemps.

La météo connectée pour anticiper les aléas climatiques

Depuis quelques années, les épisodes de grêle, de gel, de sécheresse sont devenus monnaie courante dans la région.

Pour Nicolas Godard, la météo conditionne l’organisation quotidienne des chantiers et de l’équipe, mais elle impacte également les décisions stratégiques et les investissements au sein de l’exploitation.

Car aujourd’hui, pour garantir un rendement optimal, la SCEA ne plante plus sans couvrir ses cultures de filets anti-grêle et de moyens anti-gel.

Pratique peu courante du temps de nos grands-parents, elle est désormais devenue indispensable pour le chef de culture :

« Lors de la taille, on laisse maintenant un maximum de fleurs car tous les ans on a un aléa climatique qui risque de détruire les futurs fruits », explique Nicolas.

Le gel de printemps, une période de stress pour les arboriculteurs

L’abricot est l’une des espèces fruitières les plus précoces. La floraison, au mois de mars, rend les abricotiers très sensibles aux risques de gels printaniers.

Pour Nicolas comme pour beaucoup d’arboriculteurs, l’arrivée du printemps et des périodes de gel qui l’accompagne est donc une période anxiogène. Les nuits sont courtes, stressantes, agitées.

« Avant, en période de gel, je tournais toutes les nuits d’une parcelle gélive à une autre avec un thermomètre pour relever la température. C’est lourd, fatiguant. C’est une grosse responsabilité pour l’exploitant qui doit aussi assurer en journée le lendemain. »

Des outils pour anticiper les risques de gel

Alors en début d’année 2020, l’entreprise décide de s’équiper d’une solution pour anticiper les risques de gel sur les parcelles des variétés abricotières à forte valeur ajoutée.

L’investissement débute par 4 tours antigel. Doté d’hélices et installé en fonction des vents dominants du nord, ce moyen de lutte contre le gel provoque un mouvement de l’air chaud situé en hauteur, vers l’air froid situé au niveau du sol.

Conseillé par Guy Ollier, l’un des techniciens du Groupe Perret, Nicolas s’équipe aussi de 5 capteurs gel Weenat qu’il positionne à 50 m de chaque tour anti-gel, dans des zones stratégiques pour être alerté à temps et savoir quand les démarrer.

« Notre parcellaire est très en relief, nous savons que le risque de gel arrivera en premier dans les bas-fonds. Nous avons donc positionné les capteurs gel dans les bas-fonds les plus à risques. Quand on est alerté on sait que ça peut gagner le reste du verger, c’est le moment de se bouger ! »

Le capteur gel Weenat mesure à la fois la température humide et la température sèche sans abri. Ces deux paramètres sont nécessaires pour évaluer avec pertinence le risque gel à l’instant T.

Cette précision des mesures mais aussi la simplicité d’utilisation (comme le paramétrage d’alertes gel en temps réel) et la communication régulière avec l’application – toutes les 11 minutes en période de gel – ont rassuré l’arboriculteur.

Anticipez les risques de gel avec la sonde anti-gel et l'application Weenat.

Avec Weenat, mesurez le risque de gel pour mieux protéger vos cultures

 Suivi du gel  Radar de grêle  Alertes par téléphone
 Historique illimité ✔  Prévisions à 15 jours


En savoir plus sur la solution gel Weenat

« Une nuit de surveillance gel c’est une vraie nuit de stress, on joue notre année. Mon portable ne quitte pas mes mains, je regarde constamment l’évolution des températures avant de mettre en route mes tours et une fois qu’elles sont mises en place. »

Pendant cette période fatigante, il arrive même à l’arboriculteur de paramétrer les 3 types d’alertes (appel, SMS, e-mail) en même temps : une aide supplémentaire pour être sûr de se réveiller pendant les nuits de surveillance à répétition.

« La solution gel Weenat c’est un vrai gain d’anti-stress et de sécurité pendant la saison. On se rassure, ça nous facilite la vie. »

10 ha de cultures sécurisés en 2020

Au printemps 2020, Nicolas a dû déclencher 3 fois les tours antigel.

Le capteur gel et l’application Weenat lui ont donné les bonnes informations pour les mettre en route au bon moment.

Tonnes d’abricots sécurisées

Heures de sommeil préservées

Kilomètres de déplacements évités

Comment allez-vous faire face au prochain gel de printemps ?

N’attendez plus pour protéger votre récolte. Demandez dès à présent votre devis en ligne, c’est gratuit et sans engagement.

* En ce moment, FranceAgriMer prend en charge 30 à 40% du prix HT du Capteur Gel dans le cadre du Plan France Relance. Profitez-en pour vous équiper à prix doux ! On vous explique tout ici.