00000000

En viticulture et en arboriculture, chaque plant est un investissement. Et chaque fruit, la promesse d’un bénéfice. Alors face au gel de printemps, on n’est jamais trop prudent. Découvrez comment garder une longueur d’avance sur la météo… Et sécuriser votre récolte face aux gelées printanières.

Gel de printemps dans la vigne

« Une gelée noire nous a surpris. Tout le domaine est touché. L’impact économique sera très fort. »

En 2020, une vague de gel de printemps a touché les vignobles et les vergers de la vallée du Rhône. Plus de 80% de la production a été détruite. Des mois de travail, réduits à néant. En l’espace de quelques heures. Plusieurs dizaines de milliers d’euros de pertes nettes… Et les assureurs qui rechignent à payer.

Pourtant, dans bien des vignobles et des vergers, la catastrophe aurait pu être évitée. Les exploitants du cru sont en effet nombreux à s’être équipés de moyens de lutte contre le gel. Eoliennes, bougies, gicleurs… Il existe plus d’une façon de protéger vos vignes et vergers contre le gel.

Mais pour que ces solutions soient efficaces, encore faut-il savoir quand les déclencher. Une nuit d’inattention, des températures qui descendent plus bas que prévu sur votre parcelle gélive, et c’est le drame.

Pour beaucoup d’exploitants, l’arrivée du printemps est par conséquent une période anxiogène. Les nuits sont courtes, stressantes, agitées. Et pour savoir quand déclencher vos moyens de lutte, il n’y a pas 36 solutions. Il faut se rendre sur la parcelle. Plusieurs fois par nuit.

Enfin ça, c’était avant. Parce qu’il existe désormais un moyen simple pour suivre le risque de gel sur vos parcelles… Sans même bouger de votre canapé.

Un capteur pour déclencher vos moyens de lutte au bon moment

Pour aider les viticulteurs et les arboriculteurs à protéger leur récolte face au gel de printemps, les agronomes et les techniciens Weenat ont imaginé un capteur de gel connecté.

Installé près des bourgeons les plus fragiles, le Capteur Gel mesure avec précision la température sèche et la température humide sur votre parcelle. Ces températures sont mesurées sans abri, pour mieux prendre en compte le rayonnement, l’humidité, et l’effet du vent sur la plante.

Le capteur est connecté à l’application Weenat. Vous pouvez donc suivre l’évolution des températures sur votre parcelle depuis votre smartphone ou votre ordinateur. Et ce, en temps réel. Vous disposez ainsi d’une information fiable, précise et ultra-locale pour savoir quand déclencher vos moyens de lutte contre le gel.

Pour plus de sécurité, vous pouvez aussi paramétrer des alertes personnalisées. Weenat vous prévient alors automatiquement par téléphone, email ou SMS en cas de gel sur votre parcelle.

Concrètement ? Cela veut dire que vous ne serez plus jamais surpris par le gel de printemps.

L'alerte gel de l'application Weenat

 En 2019, Sébastien Renaudin, viticulteur au domaine Château du Cleray, a par exemple sauvé 3,8 hectares de vignes. Soit l’équivalent 34 000 litres de vin. Une seule saison aura donc suffi pour rentabiliser son investissement. RDV ici pour découvrir son histoire.

Vous souhaitez protéger vos vignes et vos arbres fruitiers contre les gelées printanières ?

Demandez dès à présent votre devis en ligne*.
C’est gratuit et sans engagement !

* En ce moment, FranceAgriMer prend en charge 30 à 40% du prix HT du Capteur Gel dans le cadre du Plan France Relance. Profitez-en pour vous équiper à prix doux ! On vous explique tout ici.

Pour aller plus loin

Qu’est-ce que le gel de printemps ?

Le gel de printemps (ou gelées de printemps) désigne un phénomène météorologique qui se produit généralement entre avril et mai, et peut s’étendre jusqu’aux saints de glace.

Ce type de gelées tardives est particulièrement dangereux pour les viticulteurs et les arboriculteurs, puisqu’il intervient à un stade où les plantes sont vulnérables.

Avec l’arrivée du printemps et les températures qui se radoucissent, les vignes et les arbres fruitiers vont en effet débourrer. Les bourgeons, privés de leur coque protectrice sont alors très sensibles au gel. Et une gelée tardive peut détruire une part importante de la production.

Le gel de printemps peut prendre plusieurs formes :

  • Les gelées blanches
  • Les gelées noires
  • Le gel par advection
  • Le gel par radiation
  • Le gel par évaporation

Quels sont les principales techniques pour lutter contre le gel de printemps ?

Il existe plusieurs méthodes de lutte contre le gel printanier. En voici quelques-unes :

  • Aspersion 
  • Chauffage 
  • Brassage d’air

A quoi cela sert de mesurer la température sèche et la température humide ?

Le capteur de gel mesure la température humide et la température sèche sans abri.

La température sèche mesure les conditions de température réelle très locale.

La température humide est toujours inférieure ou égale à la température sèche. Plus l’hygrométrie est faible, plus l’écart s’accentue.

En effet, lorsque l’hygrométrie est faible, l’humidité présente sur les bourgeons s’évapore refroidissant ainsi le bourgeon et accentuant le risque de gelées printanières.