Accueil > Agronomie > Weenat soutient la recherche sur le pilotage de l’irrigation sur pomme de terre
A l’occasion du colloque “IA et 3ème révolution industrielle : vers une économie responsable ?“, le doctorant Amaury Dubois a obtenu le 1er prix du jury pour ses travaux sur le pilotage de l’irrigation sur pomme de terre. L’aboutissement de 3 ans de recherches et d’innovation aux côtés de Weenat et du Laboratoire d’Informatique Signal et Image de la Côte d’Opale (LISIC).

1er prix du jury

Le 28 janvier 2020, l’école Centrale Lille accueillait dans ses murs le colloque “IA et 3ème révolution industrielle : vers une économie responsable ?“, co-organisé par les associations humAIn et Unirev3.

Au terme d’une journée d’échanges autour des thèmes de l’innovation et de l’agriculture de demain, 8 finalistes triés sur le volet ont présenté leurs travaux devant un jury de professeurs et de chercheurs.

Parmi ces derniers, Amaury Dubois, doctorant en 3ème année de thèse Cifre, a brillamment défendu les couleurs de Weenat en obtenant le 1er prix du jury pour ses travaux sur l’irrigation de la pomme de terre.

13 % d’économies en eau

Après un master 2 en ingénierie des systèmes informatiques à l’Université du Littoral Côte d’Opale, Amaury Dubois avait rejoint les équipes de Weenat en mai 2017 pour un stage de fin d’études. Fort de cette première collaboration, le jeune homme poursuit depuis ses recherches avec le soutien de Weenat et du LISIC.

« En France, 60 % de la consommation d’eau est réservée à l’agriculture, et il faut près de 590 litres d’eau pour produire 1kg de pommes de terre. Imaginez si nous pouvions réduire cette quantité de 5 à 10 % en maîtrisant notre irrigation.”, explique Amaury.

Sur la base de données récoltées par les tensiomètres connectés Weenat, le doctorant travaille en effet à la conception d’un algorithme capable de prédire la teneur en eau dans le sol et son évolution jusqu’à une semaine à l’avance.

Pour cela, on part d’une donnée brute – celle des tensiomètres Weenat – et on applique des techniques de machine learning afin d’affiner les préconisations. Jusqu’à présent, les tests ont remonté des gains de l’ordre de 13 % par rapport aux autres modèles. C’est très encourageant !“, poursuit Amaury.

L’innovation au cœur de l’ADN Weenat

L’outil d’aide à la décision, une fois développé, sera intégré sur l’application Weenat afin d’accompagner les producteurs de pomme de terre dans le pilotage de leur irrigation en fonction de la météo, du type de sol et de la variété.

Pour les agriculteurs, cela pourrait signifier des centaines de mètres cubes d’eau économisés chaque saison et une meilleure gestion du risque de stress hydrique avec, à la clé, des rendements plus élevés.

En soutenant ces travaux, Weenat s’engage en faveur de la recherche au plus près des territoires et rappelle sa volonté d’innover sans cesse au service de toutes les agricultures et tous les agriculteurs.

L’entreprise poursuit en parallèle ses propres efforts en R&I dans l’optique de développer des solutions de météo connectée et d’agronomie de précision toujours plus fiables et performantes.

Le leitmotiv de Weenat est d’aider les agriculteurs à mettre en œuvre de nouvelles pratiques intelligentes pour économiser les ressources et augmenter la rentabilité.“, conclut Jérôme Le Roy, fondateur de Weenat.